Je ne suis pas une femme-sandwich, qu’on se le dise !

See on Scoop.itMarketing innovant 2.0

Marc Leprat‘s insight:

Les journalistes le savent : le nom de famille est si précieux qu’ils ont intérêt à ne pas l’écorner. Il a une charge symbolique très forte. Les publicitaires l’ignorent encore. Illustration : pour des besoins strictement professionnels, j’ai "liké" la page de La Redoute sur Facebook. Et je retrouve mon nom en tête de gondole, sous la publicité pour les soldes affichée sur le mur d’une personne qui m’est chère. Je ne suis pas une femme-sandwich, qu’on se le dise. Et demain, je ne veux pas que les hashtags de mes statuts soient assaisonnés à ma photo et à mon nom pour servir une marque.Maintenant, qu’on peut même identifier les marques qui figurent dans mes photos sur Facebook, je précise, le jambon qu’il y a dans votre sandwich, c’est pas moi !

Edito de la Lettre du Petit Web de Genevieve PETIT : http://us5.campaign-archive2.com/?u=091031ed26a5905741600ad7c&id=8059fd1557&e=40cb1ab98d

See on us5.campaign-archive2.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s