Pour lutter contre l’adblock, la pub en ligne tente de faire le ménage

Excellent article complet à lire sur l’Express/L’Expansion

Voilà de quoi donner de l’espoir : le secrétaire générale de l’IAB, Christophe Dané, se fâche sur les pratiques du marché publicitaire et définit de nouvelles normes et pratiques : « les publicités devraient être légères (une réponse au temps de chargement excessif que j’évoquais plus tôt), sécurisée, consenties et non-intrusives. Ensuite, toute la question sera de faire adopter ses bonnes pratiques par l’ensemble des acteurs du marché. Et de pénaliser ceux qui s’y refuseront. »

Intrusive, répétitive, agaçante: la communication digitale a les oreilles qui siffle. Pour ne plus se faire zapper par les internautes, elle doit donc changer: un professionnel nous explique comment…

La commission européenne s’attaque au ciblage publicitaire

capture-decran-2017-01-13-a-00-33-43

Il était temps !!! L’instance européenne étudie un texte qui imposerait de recueillir le «consentement préalable» du consommateur pour toute utilisation potentielle de ses données.

Cela fait maintenant 5 ans que j’annonce que le législateur viendra bientôt interdire ces pratiques inacceptables sur internet : la collecte de données à l’insu des internautes.

Je comprends l’émoi de tous ces acteurs qui ont construit leur business sur ce vide juridique. Mais le rôle du législateur est de protéger les citoyens. C’est exactement ce que fait la commission européenne et je souhaite que ce projet aboutisse. A défaut, les internautes devront se défendre eux-même en adoptant des logiciels adhoc. Ce sera la 2ème phase après l’adoption des adblockers…

Source : La commission européenne s’attaque au ciblage publicitaire

Qu’êtes-vous prêt à payer pour consommer gratuitement?

Extrait de l’article FastNcurious du 12/12/2016 – Rédacteur : Alice Jeanpierre

https://mleprat.files.wordpress.com/2016/12/serpent_hypnose_christophe-pichon-e1399020433468-1.jpg?w=984

(…) Considérer la publicité comme un moyen de paiement accessible à chaque consommateur est inédit et redoutablement efficace. Certaines entreprises l’ont déjà bien compris. Vous êtes bloqué à l’aéroport et vous ne voulez pas dépenser 5 euros pour une demi-heure de connexion à la Wifi ? ViewPay vous laisse choisir la vidéo publicitaire de votre choix, vous la visionnez, et vous voilà connecté jusqu’au décollage de votre vol.

Les produits et services proposés sont essentiellement digitaux pour le moment mais comment ne pas envisager un futur où « l’advertpayment » soit généralisé à toute la consommation ? En effet, on pourrait imaginer que regarder volontairement des spots publicitaires vous fasse gagner des crédits utilisables dans n’importe quel commerce.

L’idée n’est pas si utopique, ViewPay travaille déjà avec des entreprises comme McDonalds, Peugeot ou Auchan.

Visionner plus pour gagner plus.

Crédit: capture d’écran de la série BlackMirror; reprise par le wordpress fordonfilm

C’est une véritable boîte de Pandore qui s’ouvre pour les annonceurs. Là où chaque entreprise dépense actuellement une fortune en stratégies digitales pour que le consommateur regarde sa publicité jusqu’au bout, la monétisation des spots publicitaires pourrait bien rendre ces efforts vains. Le public deviendrait alors demandeur de cette même publicité qu’il cherche aujourd’hui à éviter par tout les moyens.

Mais, cette nouvelle façon de consommer la publicité ne sous-estimerait-elle pas le consommateur ? Michel de Certeau dans L’invention du quotidien rappelle que l’individu a la capacité de transformer les pratiques quotidiennes en établissant des « tactiques » pour détourner les « stratégies des dispositifs ». En clair, qu’est-ce qui garantit que devant l’écran je ne détourne pas le regard ? Mais devons-nous envisager un monde à la façon de la série Black Mirror où chaque individu serait prisonnier de la publicité pour gagner sa vie ? Sommes-nous destinés à être victimes d’un syndrome de Stockholm publicitaire ?

Avant de nous récrier contre l’aspect moral de cette technique, posez- vous la question : diriez-vous non à un repas, un plein d’essence ou à un billet d’avion contre quelques minutes de votre attention ?

Media Time Will Tilt Digital in France in 2017

Selon eMarketer, le temps passé sur les média digitaux dépassera celui passé devant la TV en France en 2017…

    Next year will mark a major milestone for media consumption in France. According to eMarketer’s latest forecast of time spent with media, the average adult will spend more time with digital media per day than TV, a first for that country. And d

Source : Media Time Will Tilt Digital in France in 2017

Sophie Poncin « On ne peut pas être juge et partie dans la mesure des campagnes » | Offremedia

Sophie Poncin
Sophie Poncin, présidente du SRI

Sophie Poncin, Présidente du Syndicat des Régies internet (SRI), réagit sur les récentes erreurs de métriques sur Facebook. Elle détaille également les grandes lignes du Label de qualité publicitaire mis en place avec l’Udecam qui s’articule autour de 5 grandes thématiques : brand safety, lutte contre la fraude, visibilité, expérience utilisateur et respect des données personnelles. 100%MEDIA : Facebook a récemment admis avoir surestimé différents indicateurs de mesure de performance de ses campagnes. Quelles sont les conséquences pour le marché publicitaire ?

Source : Sophie Poncin « On ne peut pas être juge et partie dans la mesure des campagnes » | Offremedia